Accueil > Actualités > Revue de presse > Socio-économie

>  Socio-économie

?

Réduire la taille du texte Aggrandir la taille du texte

Bilan de la saison touristique

Une communication a été faite en Conseil des ministres le 19 octobre dernier sur le bilan de la saison touristique. Celui-ci, en raison des attentats, des intempéries du printemps et des mouvements sociaux n’est pas bon. La filière est en net recul : -2,4 % de fréquentation hôtelière par les touristes de janvier à la fin août 2016 (dont une baisse de 7,4 % de la clientèle étrangère tandis que la clientèle française est en augmentation de 0,8 %) et -16% de fréquentation des lieux patrimoniaux et des grands musées nationaux. On notera cependant que les festivals et les lieux de spectacles, qui ont fait l’objet de mesures de sécurité adaptées, ont maintenu un bon taux de fréquentation. Par ailleurs, si on constate une désaffection des touristes étrangers pour la destination de Paris et de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, les autres régions, portées par le maintien de la fréquentation par les touristes français, l’Euro et la saison des festivals, enregistrent des résultats satisfaisants.
Face à cette situation, le Gouvernement souligne avoir pris plusieurs mesures urgentes : soutien à la profession et mesures renforçant visiblement la sécurité des touristes sur la voie publique et dans les établissements culturels, activation des dispositifs de soutien aux entreprises rencontrant des difficultés conjoncturelles (étalement de cotisations et de charges, temps partiel…), abondement de 10 millions d’euros supplémentaires de la campagne de relance de la Destination France (initialement dotée de 1,5 M€) et association étroite des régions, mise en place d’un fonds d’urgence pour le spectacle vivant de 14 millions d’euros pour renforcer les dispositifs de sécurité.
Au-delà de ces mesures de portée immédiate, les travaux se poursuivent pour rehausser l’attractivité de la France dans un environnement de plus en plus concurrentiel. On relèvera l’amélioration du parcours des touristes (facilitation de la délivrance des visas, meilleure gestion des flux dans les aéroports, rénovation des gares parisiennes, projet de liaison « CDG Express », ouverture dominicale et nocturne des commerces dans les zones touristiques internationales, etc…), la structuration de l’offre et de la promotion, la facilitation pour les publics fragiles de l’accès aux vacances et la simplification de la vie des entreprises et des salariés du secteur (encadrement des grandes plateformes de réservation en ligne avec la loi sur la nouvelle République numérique, collecte de la taxe de séjour par les plateformes numériques, mesures de simplification en matière de délais de mises aux normes pour les hébergements touristiques, conditions de travail des saisonniers...).




Mise à jour : mardi 23 mai 2017 | Création Approche | Mentions légales | Plan du site | Sites internet | RSS 2.0